Prix unité, prix en nombre, prix public, etc...

Bonjour,

J'imagine qu'une telle question aura surement déjà été posée, mais j'ai beau parcourir le forum et les FAQ, je n'ai pas trouvé de réponse exacte.

Voici donc mon interrogation, j'envisage de publier mon livre via Lulu, et de le distribuer moi même auprès des libraires.
J'ai bien noté que le prix du livre était établi ainsi :

cout de fabrication + revenu créateur désiré + 25 % du revenu créateur pour lulu...

Exemple 13 + 4+ 1=18 €

si le prix de vente de mon livre est de 18 €

J'imagine que c'est un prix public conseillé à la vente.

Qu'en sera-t-il du prix que je vais payer moi (auteur) pour commander des livres?

Qu'en sera-t-il du prix que je vais payer moi (auteur) pour commander des livres, si j'en commande 25? comment se passe la variation en fonction de la quantité?

Si un libraire décide d'en acheter lui même sur Lulu une quantité de 25, qu'elle prix va-t-il payer? 25 x 18 € ou 25 x le tarif réduit?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses....

Une petite dernière pour la route :
Les libraires demandent-il une reprise des invendus? comment ça marche?

Au plaisir

Réponses

  • Bonjour,

    Tu vas le payer au coût de fabrication, soit 13 dans ton cas.
    si commande 25, il te faut faire une simulation pour en connaître le montant (n'oublie pas les frais de port, ils constituent une part non négligeable du coût total, sauf si promo comme actuellement).
    Pour uen commande directe au prix de fabrication, c'est possible. Il existe un lien (accès direct) fait pour cela dans ton administration (mais ne rêve pas, j'imagine mal un libraire commander et payer d'avance 25 livres)...
  • Je te remercie pour ta réponse.
    Et rassure toi je ne rêve pas! C'était hypothétique, pour envisager toutes les éventualités, même aberrantes!

    J'imagine qu'il vaut mieux de toute façon que je fasse valoir mon statut d'éditeur distributeur et que je m'occupe moi même de la distribution auprès des libraires.

    Par contre tu dis que je vais payer le cout de fabrication mais n'est-ce pas plutôt cout de fabrication + commission lulu?
  • Non, Lulu ne prend de commission que si un revenu est généré. Hors comme tu achètes à prix coûtant tu ne génère aucun revenu.
    Le mieux est effectivement d'en commander 25 et de les mettre en dépôt chez les libraires, ce qui te permet d'avoir un ou des points de vente et le libraire ne prend aucun risque financier puisqu'il s'agit de dépôt-vente... mais bon, c'est aussi l'endroit où il y a le plus de concurrence... Pas facile hein ... Smiley heureux
  • Bonjour,

    Comme dit Jean-Charles (qui écrivait en même temps que moi), juste le coût de fabrication, car la commission lulu n'est perçue que sur les ventes faites à des tiers, au prix public.
    Pour connaitre les remises sur achat en nombre, il faut faire une simulation de commande, car la remise varie en fonction de chaque livre (en raison notamment du nombre de pages) et regarder en même temps le coût du transport pour l'inclure dans le coût net par exemplaire.

    Donc, dans ton exemple le prix serait de 13. Mais il faut commander en grande quantité pour faire baisser le prix car les libraires prennent une commission qui est généralement de 30 % du prix de vente TTC. En plus, il faut compter les charges bien sûr, car les libraires ont besoin d'une facture, donc si tu as, par exemple, un statut d'autoentrepreneur il faut rajouter 12 ou 13 % de charges sur le prix facturé. Il faut bien calculer aussi car un prix de vente trop élevé sera pénalisant.

    Pour un livre au prix de vente de 18 (avec dépôt en librairie)
    18 - 5,40 (30%) de commission libraire = 12,60
    12,60 - 1,64 (13%) de charges AE = 10,96
    10,96 - x (charges liées au transport jusqu'au libraire et reprise des invendus)
    Il faut encore prendre ton bénéfice et donc commander à un prix autour de 7 à 8 maximum.

    Heureusement, toute vente hors librairie est d'un meilleur rapport.

    Pour la question des invendus : les libraires n'achètent pas les livres à l'avance. Ils prennent en dépôt un nombre déterminé (contre un bon de dépôt) ils paient sur facture pour le nombre qu'ils ont vendu et ensuite il faut récupérer les invendus, au bout d'un temps variable en fonction du succès rencontré.

    Pour le prix du livre, c'est réglementé. Il y a un prix unique applicable obligatoirement partout. Seule est possible une remise maximum de 5 %, à la discrétion du vendeur (appliqué dans certaine enseigne).
  • Grand merci!

    J'ai toutes mes réponses!
    Les démarches suivent donc leur cours!

    A non une autre... un question en appelle toujours une autre finalement...

    Tu parles de charge 10 à 13 %, pourtant j'ai lu quelque part qu'en tant qu'auto-éditeur auto entrepreneur nous étions exonérés de charge jusqu'à un certain revenu...
    Idem pour la TVA. article 293 B du CGI (même si je crois en mon roman, comme tous ceux qui se lancent après avoir essuyé divers refus... :wink: Je suis certaine de ne pas générer 27000 € de CA!8) )

    Qu'en est-il en réalité?

    edit:

    Je viens de me renseigner... sur le statut d'auto entrepreneur et en effet il faut compter 13% de charges (12% charges sociales + 1% impôt sur le revenu). Et nous sommes bien exonérés de TVA (en dessous de 32000 de CA.)

    La question que je me pose à présent c'est si je fais du dépôt vente, il m'est peut-être inutile de m'enregistrer et d'obtenir un Siret...
    Je crois que je dois encore réfléchir à pas mal de truc!

    En tous les cas merci des conseils!
  • Dans dépôt vente, il y a d'abord dépôt puis il y a vente. S'il y a vente, le libraire achète contre production d'une facture pour entrer dans sa comptabilité. Qui dit facture dit n° de SIRET, dit statut AE. A mon avis, je crois que c'est mieux de s'enregistrer, on est plus tranquille et on peut envisager différents moyens de commercialisation. A chacun de voir ce qui lui convient.
    Smiley heureux
  • Je vais réfléchir posément à tout ça, compte tenu de mes objectifs....

    Je vous remercie pour vos réponses en tout cas.

    J.Charles merci aussi pour tes conseils avisés, je pense aller dans cette direction (je n'arrive pas à te répondre par MP!)
  • En lisant tout cela, dois je conclure qu'en passant par libraire le transport est toujours à la charge du créateur via LULU ? C'est un paramétrage inchangeable ?

  • Pour les achats sur lulu, par l'auteur, le lecteur ou le libraire, le port est toujours à la charge de l'acheteur.

    Pour le lecteur qui commande un livre, ce surcoût est un frein aux achats car 4 euros en plus du prix du livre c'est beaucoup comparé aux sites où le port est gratuit.

    Pour l'auteur qui achète ses propres livres, il faut commander en quantité (au moins 25) pour obtenir un coût de transport par livre le plus bas possible.

    Pour le libraire, ça se complique. Si on veut qu'un libraire achète sur lulu pour répondre à une commande passée par un de ses clients, il faut faire un double du projet normal et lui affecter un prix spécial libraire, tenant compte de sa remise (généralement 30 %) et s'il ne peut reporter le prix du transport sur son client, tenant compte aussi de ce paramètre. Tout ça n'est guère faisable, il suffit de faire une simulation.

    La seule solution pour vendre en librairie c'est de faire du dépôt vente, ou de répondre directement aux commandes libraires, après avoir acheté un stock important de livres pour abaisser le prix de revient à l'unité. C'est ce que je fais et ça fonctionne bien.

     

     

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.