importance de la couverture

Comme tout le monde, je suis conscient de l'importance de la couverture et passe beaucoup de temps à concevoir et réaliser les miennes.

Je vous voudrais avoir votre opinion sur celles des deux volumes de L'Onirothèque de Quentin Cumber, une compilation de rêves depuis l’adolescence jusqu’à la vieillesse.

Des amis qui ont examiné ces livres m'ont dit qu'ils seraient intéressés par les images de couverture seules, en grand format, mais que le texte ne les intéressait pas. Smiley frustré.

http://www.lulu.com/shop/jean-paul-g-potet/loniroth%C3%A8que-de-quentin-cumber-volume-1/paperback/product-20334769.html

http://www.lulu.com/shop/jean-paul-g-potet/loniroth%C3%A8que-de-quentin-cumber-volume-2/paperback/product-20564607.html

Réponses

  • Bonjour

     

    mes préférences vont à la n°1 : on retrouve l'esprit du Cri, mais ici, c'est un cri de stupeur, face à un assaillant, qu'on devine terrifiant. Le rouge sang agressif occupe bien une bonne partie du centre de l'image...

    Vraiment pas mal, et d'autant plus s'il ne s'agit pas d'un professionnel de l'image. J'imagine que ça demande beaucoup de temps et d'efforts

     

    Julie

  • potetjppotetjp Publisher

    Merci Julie.

    Non je ne suis pas un professionnel de l'image. Le temps passé sur chacune de mes illustrations varie beaucoup de l'une à l'autre et s'étale sur une longue période plutôt entre 21:00 et 23:00 et très irrégulièrement. Je commence par un ébauche sur fond blanc au stylo feutre noir, que je numérise. Ensuite, quand j'en ai envie, je la colore et la transforme avec Photoshop jusqu'à satisfaction. 

    Dans le cas du second volume, après l'une des manipulations, un morceau de visage est apparu à droite. J'ai accentué l'oeil. Lorsque j'ai fait circuler cette image dans ma famille, plusieurs m'ont dit qu'ils y distinguaient un visage en haut à gauche et certains sont persuadés que c'est celui de Colette (Willy). Bizarre.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.